KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • Physiothérapie Invasive
  • Récupération
  • KSP_Lyon
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


Une étude : Addiction au sport et blessures au Centre national d’entraînement commando



Une étude : Addiction au sport et blessures au Centre national d’entraînement commando
A lire ét télécharger ici 

Résumé

Objectif.—

Certains sportifs présentent une addiction au sport avec besoin irrépressible de pratiquer une activité physique. L’addiction au sport est-elle protectrice ou favorisante face au risque de blessures lors d’activités physiques soutenues ? Méthodes. — Il s’agit d’une étude de Cohorte prospective. Elle s’est déroulée au Centre national d’entraînement commando (CNEC) de mai 2009 à avril 2010. Tous les stagiaires participant aux 15 stages commando sélectionnés ont été inclus. Le diagnostic d’addiction au sport était basé sur le test EDS-R. La survenue de blessure était notée par les médecins du CNEC et par les stagiaires en fin de stage.
 

Résultats. — Six cent un sujets ont été inclus. Duarante-sept (7,8 %) présentaient une addiction au sport. Les « addicts » au sport avaient 1,53 fois plus de risque de se blesser pendant un stage commando (p = 0,004). En revanche, aucun « addict » blessé n’avait arrêté le stage versus 25 % des non addicts blessés (p = 0,003).


Discussion.—L’addiction au sport est un facteur de risque significatif de blessure. Toutefois cette addiction est peu fréquente, et les pathologies retrouvées chez les « addicts » au sport n’empêchent pas la poursuite d’activités intensives. Cette addiction pourrait être recherchée chez les sportifs régulièrement blessés afin de leur proposer une prise en charge adaptée.

© 2011 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.




Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter