KINESPORT KINESPORT
 


  • Florent Manaudou Ambassadeur Kinesport
  • SYMPOSIUM 2020
  • BFR
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • KSP_Belgique
  • Masterclass


Une transition de six semaines avec des chaussures minimalistes améliore l’économie en course à pied et la performance contre la montre



Une transition de six semaines avec des chaussures minimalistes améliore l’économie en course à pied et la performance contre la montre

Introduction


Le choix de la chaussure de course est important pour le coureur longue distance, car elle peut affecter la performance. Quelques études ont suggéré que porter des chaussures minimalistes durant une compétition devrait être un avantage pour l’économie en course (1) ainsi que la performance (2). Néanmoins, une récente revue systématique n’a identifié aucune étude investiguant sur l’effet de l’entraînement en chaussure minimaliste sur la performance en course à pied (1)
 
La mesure de l’économie en course à pied est une mesure indirecte de la performance, et a été étudiée chez les coureurs avec des chaussures minimalistes (5,7). Une étude prospective de cohorte démontre que les coureurs améliorent leur économie de 8% après un programme sur 4 semaines d’entraînement en chaussure minimaliste (7). Néanmoins, des essais contrôlés ultérieurs ont trouvé que l’entraînement avec des chaussures minimalistes n’améliorait pas l’économie de course si :
 
  • Les coureurs ont suivi un entraînement flexible en chaussure minimaliste, leur permettant d’augmenter le kilométrage en chaussure minimaliste entre les semaines 4 et 10, comme ils le jugeaient approprié (5).
  • L’utilisation des chaussures minimalistes était combinée aux instructions d’avoir un appui avant pied et d’augmenter la fréquence de la foulée (6).
 
 

Objectif


Cette étude investigue si l’introduction graduelle des chaussures minimalistes chez des coureurs durant l’entraînement améliore l’économie dans la course à pied et la performance contre la montre, comparé à un entraînement avec des chaussures conventionnelles. Les changements dans la cadence de la foulée, la longueur de la foulée, le schéma de pose du pied, ainsi que la force des fléchisseurs plantaires ont également été étudiés.
 

Méthode


Le protocole de recherche, dont le design est celui d’un essai clinique randomisé parallèle, est décrit dans la Figure 1,

Une transition de six semaines avec des chaussures minimalistes améliore l’économie en course à pied et la performance contre la montre
Le processus de sélection est décrit dans la figure 2. En tout, 61 coureurs mâle ont été recrutés dans cette étude. 

Une transition de six semaines avec des chaussures minimalistes améliore l’économie en course à pied et la performance contre la montre
Ces 61 coureurs ont graduellement augmenté leur distance parcourue en chaussure minimaliste (n=31) ou en chaussure conventionnelle (n=30), durant 6 semaines d’un programme standarisé.
 
Le temps sur un 5km, l’économie de course, la force des fléchisseurs plantaires, le schéma de prise d’appui, ainsi que la fréquence et la longueur de la foulée ont été évalués avant et après le programme. Le schéma de la prise d’appui a été déterminer par le différentiel de temps entre les capteurs de pression de l’arrière et de l’avant pied (TDR-F)
 

Résultats

 
  • Le groupe chaussure minimaliste a amélioré sa performance contre la montre (Effect Size (ES) : 0.24; 95% confidence interval (CI) : 0.01, 0.48; p=0.046) et son économie de course (ES 0.48; 95%CI : 0.22, 0.74; p<0.001), plus que le groupe chaussure conventionnelle.
  • Il n’y a pas eu d’effet de l’entraînement en chaussure minimaliste sur la force concentrique des fléchisseurs plantaires (ES : 0.11; 95%CI : -0.18, 0.41; p=0.45), isométrique (ES : 0.23; 95%CI : -0.17, 0.64; p=0.25), ou la force excentrique (ES : 0.24; 95%CI : -0.17, 0.65; p=0.24).
  • Il y a eu une réduction, avec l’entraînement minimaliste, du TDR-F (ES : 1.03; 95%CI : 0.65, 1.40; p<0.001), mais seulement 2 coureurs ont changé leur schéma de course pour une prise d’appui avant pied. Les chaussures minimalistes n’ont pas eu d’effet sur la fréquence (ES: 0.04; 95%CI: -0.08, 0.16; p=0.53) ou la longueur de la foulée (ES: 0.06; 95%CI: -0.06, 0.18; p=0.35).
 

Conclusion


L’introduction graduelle de la chaussure minimaliste lors d’un entraînement en bloc de 6 semaines est une méthode efficace pour améliorer l’économie de course et la performance chez des coureurs entrainés. Effectué 5 à 35% de son entraînement hebdomadaire en chaussure minimaliste semble être une pratique efficace pour maximiser ces améliorations.
 

Article original


Joel T. Fuller, Dominic Thewlis, Margarita D. Tsiros, Nicholas AT, Buckley Jonathan D.Six-week transition to minimalist shoes improves running economy and time-trial performance.Journal of Science and Medicine in Sport
http://dx.doi.org/10.1016/j.jsams.2017.04.013

Référence
  1. Fuller JT, Bellenger CR, Thewlis D, et al. The effect of footwear on running performance and running economy in distance runners: a systematic review. Sports Med 2015; 45(3):411-422. 
  2. Fuller JT, Thewlis D, Tsiros MD, et al. Effects of a minimalist shoe on running economy and 5 km running performance. J Sports Sci 2016; 34(18):1740-1745. 
  3. Altman AR, Davis IS. Barefoot running: biomechanics and implications for running injuries. Curr Sports Med Rep 2012; 11(5):244-250. 
  4. Rothschild CE. Primitive running: a survey analysis of runners’ interest, participation, and implementation. J Strength Cond Res 2012; 26(8):2021-2026. 
  5. Ridge ST, Standifird T, Rivera J, et al. The effect of training in minimalist running shoes on running economy. J Sports Sci Med 2015; 14(3):643-647. 
  6. Warne JP, Moran KA, Warrington GD. Eight weeks gait retraining in minimalist footwear has no effect on running economy. Hum Mov Sci 2015; 42:183-192. 
  7. Warne JP, Warrington GD. Four-week habituation to simulated barefoot running improves running economy when compared with shod running. Scand J Med Sci Sports 2014; 24(3):563-568. 
  8. Paquette MR, Zhang S, Baumgartner LD. Acute effects of barefoot, minimal shoes and running shoes on lower limb mechanics in rear and forefoot strike runners. Footwear Sci 2013; 5(1):9-18. 
  9. Fuller JT, Amado A, van Emmerik REA, et al. The effect of footwear and footfall pattern on running stride interval long-range correlations and distributional variability. Gait Posture 2016; 44:137-142. 
  10. Bonacci J, Saunders PU, Hicks A, et al. Running in a minimalist and lightweight shoe is not the same as running barefoot: a biomechanical study. Br J Sports Med 2013; 47(6):387-392. 
  11. Fuller JT, Buckley JD, Tsiros MD, et al. Redistribution of mechanical work at the knee and ankle joints during fast running in minimalist shoes. J Athl Train 2016; 51(10):806-812. 
  12. Perl DP, Daoud AI, Lieberman DE. Effects of footwear and strike type on running economy. Med Sci Sports Exerc 2012; 44(7):1335-1343. 
  13.  Gruber AH, Umberger BR, Braun B, et al. Economy and rate of carbohydrate oxidation during running with rearfoot and forefoot strike patterns. J Appl Physiol 2013; 115(2):194-201. 
  14. Jewell C, Boyer KA, Hamill J. Do footfall patterns in forefoot runners change over an exhaustive run. J Sports Sci 2016; 35(1):74-80. 
  15. Fuller JT, Thewlis D, Tsiros MD, et al. The long-term effect of minimalist shoes on running performance and injury: design of a randomised controlled trial. BMJ Open 2015; 5(8):e008307. 
  16. Borm GF, Fransen J, Lemmens WA. A simple sample size formula for analysis of covariance in randomized clinical trials. J Clin Epidemiol 2007; 60(12):1234-1238. 
  17. Altman DG, Bland JM. Treatment allocation by minimisation. BMJ 2005; 330(7495):843. 
  18. Esculier JF, Dubois B, Dionne CE, et al. A consensus definition and rating scale for minimalist shoes. J Foot Ankle Res 2015; 8(42). doi:10.1186/s13047-015-0094-5. 
  19. Franz JR, Wierzbinski CM, Kram R. Metabolic cost of running barefoot versus shod: is lighter better? Med Sci Sports Exerc 2012; 44(8):1519-1525. 
  20. Cavanagh PR, Williams KR. The effect of stride length variation on oxygen uptake during distance running. Med Science Sports Exerc 1982; 14(1):30-35. 
  21. Billat V, Sirvent P, Lepretre PM, et al. Training effect on performance, substrate balance and blood lactate concentration at maximal lactate steady state in master endurance-runners. Pflugers Arch 2004; 447(6):875-883. 
  22. Cohen J. Quantitative methods in psychology: a power primer. Psychol Bull 1992; 112(1):155- 159. 
  23. Hopkins WG, Hawley JA, Burke LM. Design and analysis of research on sport performance enhancement. Med Sci Sports Exerc 1999; 31(3):472-485. 
  24. Miller EE, Whitcome KK, Lieberman DE, et al. The effect of minimal shoes on arch structure and intrinsic foot muscle strength. J Sport Health Sci 2014; 3(2):74-85. 
  25. Ridge ST, Johnson AW, Mitchell UH, et al. Foot bone marrow edema after a 10-wk transition to minimalist running shoes. Med Sci Sports Exerc 2013; 45(7):1363-1368. 
  26. Ryan M, Elashi M, Newsham-West R, et al. Examining injury risk and pain perception in runners using minimalist footwear. Br J Sports Med 2014; 48(16):1257-1262. 
  27. 27. McCarthy C, Fleming N, Donne B, et al. 12 weeks of simulated barefoot running changes foot- strike patterns in female runners. Int J Sports Med 2014; 35(5):443-450. 


Nouveau commentaire :


Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter