KINESPORT : Formations continues en kinésithérapie du sport et thérapie manuelle.
KINESPORT KINESPORT


  • Formation EBOAS
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert à Lyon
  • Congres Janvier 2019
  • Formation Kinésithérapie du Sport Expert
  • Formation Puncture Kinésithérapique
  • Formation Ki-Dos


Validité de la règle des trois et des relations anatomiques dans la colonne thoracique

Oakley C et al.



Contexte :
La localisation des processus épineux thoraciques plus superficiels est utilisée pour aider les médecins ostéopathes à localiser les processus transverses thoraciques plus profonds et plus difficiles à palper.
En 1979, Mitchell et al. Ont proposé que la règle des trois permettait de décrire la relation entre les processus épineux et les processus transverses dans la colonne thoracique.
La règle des trois sépare les vertèbres thoraciques en 3 groupes distincts, chacun avec une relation différente entre les processus transverses et les processus épineux. En 2006, Geelhoed et al ont proposé une nouvelle relation entre les processus épineux et les processus transverses pour toutes les vertèbres thoraciques (règle de Geelhoed).
 
Objectifs :
Déterminer quelle relation anatomique (la règle des trois ou la règle de Geelhoed) est la plus précise pour localiser les processus transverses et définir les relations anatomiques entre les processus thoraciques épineux et transverses.
 
Méthode :
Les processus thoraciques épineux et transverses de 44 cadavres humains embaumés ont été disséqués, marqués et photographiés. Six mesures différentes par vertèbre ont été effectuées entre les processus épineux et les processus transverses de la colonne vertébrale thoracique. Le protocole de Geelhoed a été utilisé pour déterminer la validité de chaque règle.
Les mesures ont été analysées pour rechercher des relations supplémentaires entre les processus épineux thoraciques et les processus transverses. Le groupe 1 était constitué des vertèbres T1 à T3 et T12 ; le groupe 2 était constitué de T4 à T6 et T11 ; et le groupe 3 était constitué de T7 à T10.
 
Résultats
Sur les 528 vertèbres mesurées, 0% des vertèbres du premier groupe, 10,8% des vertèbres du deuxième groupe et 69,3% des vertèbres du troisième groupe suivaient la règle des trois. Au total, 26,7% des vertèbres suivaient la règle des trois, alors que 62,3% des vertèbres suivaient la règle de Geelhoed.
 
Conclusion :
Selon nos conclusions, la règle des trois n'est pas aussi précise sur le plan anatomique que la règle de Geelhoed pour localiser les processus transverses de la colonne vertébrale thoracique. Cette étude suggère d’enseigner la règle de Geelhoed plutôt que la règle des trois.
 
Article de référence :
Oakley, C. K., Janssen, S. A. K., Pankratz, J. P., McCumber, T. L., Treffer, K. D., & Olinger, A. B. (2018). Validity of the Rule of Threes and Anatomical Relationships in the Thoracic Spine. The Journal of the American Osteopathic Association118(10), 645-653.
 



Instagram Twitter Facebook Inscription Newsletter

Kinesport - 0810 821 001- secretariat@kinesport.fr - Mentions Légales